Titre

Le dépôt des munitions dans les lacs suisses : De la politique du secret à l’émergence d’une incertitude environnementale

Auteur Elodie Charrière
Directeur /trice Prof. Rémi Baudouï, Département de Science politique et Relations internationales Faculté des Sciences de la Société Université de Genève
Co-directeur(s) /trice(s) Dr. Emmanuel Garnier Directeur de recherches, CNRS Laboratoire Chrono-Environnement - Université de Franche-Comté
Résumé de la thèse Immerger le surplus de munitions, chimiques ou conventionnelles, dans tout type de point d’eau (mers, océans, lacs, etc.) à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, est, pour certains pays, des événements reconnus et bien étudiés. Pour d’autres, ces événements ont été peu, voire pas du tout analysés. Certaines études menées à ce sujet sont lacunaires. Résultant de nombreux paradoxes, la Suisse, pays neutre qui n’a pris part à aucun des deux conflits mondiaux mais qui possède sur son territoire des industries d’armement fédérales et des industries d’armement privées, relève de la seconde catégorie. La Suisse a vécu un phénomène d’immersion de munitions dans ses lacs entre la fin des années 1940 et la moitié des années 1960. Toutefois, le retour de ce sujet sur la politique fédérale et cantonal ne s’est pas fait de manière uniforme. Passer sous silence des actes a pu faire partie intégrante de toute pratique relative aux affaires publiques spécifiques, indépendamment du niveau politique, fédéral ou cantonal. Rappelons en effet que le secret est inhérent aux politiques publiques de sécurité. Néanmoins, avec l’avènement de l’exigence de transparence apparue au XXe siècle, la pratique du secret administratif est mise à mal, même dans les départements où cette culture est logiquement entendue et admise. A travers la problématique du secret et du silence, il s’agit ici de rappeler les conséquences qui s’imposent en matière de non perception du danger. Le secret des immersions de munitions dans les lacs suisses semble avoir obéré la possibilité de gérer de manière optimale ce sujet qui relève désormais pleinement des enjeux de sécurité environnementale. Au niveau des politiques publiques, une modification de l’ordre hiérarchique, c’est-à-dire de l’ordre prioritaire dans lequel les autorités les situent évoluent au fil du temps selon les connaissances scientifiques acquises. Ainsi, lors des immersions, il était clairement admis qu’il n’était pas nécessaire de déployer une politique publique précise en la matière. Alors qu’une prise de conscience nouvelle des enjeux écologiques et environnementaux se développe à partir des années 1970 à la fois au niveau fédéral et canton, ce n’est qu’à partir des années 1990 qu’un débat s’engage sur les enjeux environnementaux des stocks de munitions dans les lacs suisses. Cette recherche a pour objet d’interroger le dépôt des munitions dans le lac selon les perspectives suivantes : -La compréhension des logiques ayant conduit au réarmement de la Suisse durant la Seconde Guerre mondiale et les conséquences en matière de dépôt et de contrôle des stocks existants après-guerre ; -Le processus de gestion des munitions au plan terrestre et les conditions du dépôt des munitions dans les eaux lacustres ; -La réémergence de cette thématique au plan sociétal, institutionnel et politique dans les années 1990 et depuis lors ; -La manière dont se pose aujourd’hui la question de la gestion des risques dans la conscientisation des questions environnementales et de leur traduction en politiques publiques de l’environnement. Les quatre thématiques retenues et mises en avant portent donc sur la culture du secret, la conscience écologique, les politiques publiques, et les déchets. Elles formalisent le cadre scientifique et thématique pour analyser les événements qui ont suscité l’immersion de munitions dans les lacs suisses ainsi que ceux découlant de cette action illustrent le caractère multidisciplinaire de cette recherche. Pour effectuer cette recherche, nous disposons d’une diversité de sources complémentaires (archives administratives et militaires, littérature historique et politique, revue de presse). Grâce à cette documentation, cette étude sera articulée autour d’un objectif central, à savoir analyser, d’un point de vue historique et législatif, les faits relatifs à l’immersion de munitions dans les lacs suisses à la sortie de la Seconde Guerre mondiale et leurs répercussions jusqu’au début du XXIe siècle. Par cette approche historico-politique, nous souhaitons mettre en lumière un pan de l’histoire militaire suisse, soit oublié, soit ponctuellement traité mais jamais analysé dans sa globalité et dans ses incidences présentes en matière de gestion, de traitement et d’hypothèses en matière de risque écologique et environnemental.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse Semestre de Printemps 2019
URL https://www.unige.ch/gedt/membres/elodie-charriere/
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing