Titre

Les incidences biographiques du militantisme et la socialisation politique en contexte autoritaire. Une étude sur deux générations familiales marocaines : de la génération politique des années 70 à ses enfants.

Auteur Joseph Hivert
Directeur /trice Olivier Fillieule
Co-directeur(s) /trice(s) Frédéric Vairel
Résumé de la thèse Notre recherche porte sur les enfants de militants des années 70 et 80 engagés, au cours de la période post-indépendance qui figure dans l’historiographie marocaine au chapitre des « années de plomb », soit dans les mouvances de gauche et/ou d'extrême gauche soit dans l'organisation clandestine islamique Chabiba Islamiya (Jeunesse Islamique). Elle vise à interroger ce que les « micro-cohortes » militantes des années 70 et 80 ont transmis à leurs enfants à partir d'un dispositif d’enquête reposant à la fois sur des entretiens appariés (parents, fratrie) et sur une observation ethnographique des événements et des acteurs protestataires pris dans le temps « chaud » du mouvement du « 20 février ». De ce point de vue, le mouvement du « 20 février » inséré dans le contexte régional des révoltes arabes a remis sur le métier des problématiques clés au croisement de la sociologie de l’engagement, de la sociologie des générations et de la sociologie de la socialisation. En portant sur deux générations familiales, ce travail de doctorat a pour objectif d'étudier à la fois l’économie des échanges entre générations familiales et la socialisation politique des enfants ainsi que les modes de transmission des goûts et préférences politiques des parents.
Statut au milieu
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing