Information détaillée concernant le cours

Titre

Ecole d'été: Postcolonialisme et politique

Dates

27-30 août 2018

Organisateur(s)

Dr. Rahel Kunz, MER, Université de Lausanne

Muriel Bruttin, Université de Lausanne

Intervenant(s)

À confirmer:

  • Dr. Rahel Kunz, MER, IEPHI, Université de Lausanne
  • Prof. Nicolas Bancel, ISSUL, Université de Lausanne
  • Dr. Noémi Michel, MA, DSPRI, Université de Genève
  • Dr. Joseph Daher, Assistant diplômé, IEPHI, Université de Lausanne
  • Dr. Isabelle Lucas, Chargée de recherche, IEPHI, Université de Lausanne
  • Dr. Damiano Matasci, MA, IEPHI, Université de Lausanne
  • Dr. Isis Giraldo, MA, Faculté des Lettres, Université de Lausanne
Description

En science politique et en relations internationales, l'approche postcoloniale constitue un angle d'analyse permettant de décrire et d'analyser les effets et enjeux des rapports de pouvoir hérités des relations coloniales, mais aussi d'appréhender les questions de diversité. Actuellement, un nombre croissant de travaux formulent un questionnement en ces termes et mobilisent cette littérature, par exemple dans les analyses des politiques de l'Union Européenne; des interventions inter-étatiques; dans l'histoire de la mondialisation; ou encore en féminisme postcolonial. En Suisse, plusieurs travaux ont intégré ces questionnements. En raison de l'intérêt croissant pour les études postcoloniales, la présente école d'été, intitulée «Postcolonialisme et politique», entend offrir aux participant.e.s une familiarisation avec les perspectives postcoloniales et avec les débats qui l'entourent (épistémologiques, théoriques et méthodologiques) et leur donner les moyens d'eux-mêmes intégrer une telle perspective dans leurs recherches et de discuter les défis d'un telle démarche, mais aussi de développer une réflexion critique sur l'usage et les enjeux de cette littérature. Cet événement alternera des séminaires (séances de discussion collective à partir de textes), des conférences données par les invité.e.s, une table-ronde sur l'interdisciplinarité des études postcoloniales, un café méthodologique, des «heures de bureau» par les intervenant.e.s, ainsi que des présentations et discussions des recherches des participant.e.s. L'objectif est de créer des espaces de discussion et de réflexion pour les participant.e.s autour de l'analyse de l'héritage culturel et politique du colonialisme et de l'impérialisme, des conséquences épistémologique, sociales et matérielles de l'exploitation et de la violence coloniale, ainsi que l'opérationnalisation des concepts liées aux études postcoloniales dans la recherche en science politique, relations internationales, études genre et, plus généralement en sciences sociales

Lieu

Maison la Besonne, Lignerolle

Information
Places

25

Délai d'inscription 27.08.2018
short-url short URL